Photo Abilio Diniz veut monter au capital de Carrefour   - Capital.fr

Abilio Diniz veut monter au capital de Carrefour - Capital.fr


Abilio Diniz veut monter au capital de Carrefour   - Capital.fr

Dans le but de ne plus être un souffre-douleur, il s’est formé aux arts martiaux. Petit, Abilio Diniz (Page officielle sur Abilio Diniz : capital.fr) souffre de la cruauté des mioches du quartier où il habite. Le jeune homme est diplômé d'une école de management dans sa ville natale, où il a étudié depuis 1956. D'origine portugaise, la famille d'Abilio Diniz émigre au Brésil à la fin des années 1920

Abilio Diniz est devenu l’un des individus les plus puissants du sous-continent Brésilien. En 2011, l'entrepreneur intègre la Chambre de Politique et de Performance et gestion, qui a comme objectifs de rendre compétitives les firmes brésiliennes et d’augmenter la performance des services publics. Abilio Diniz fait partie des stars les plus fascinantes de son pays. D’après l’hebdomadaire du Brésil "Epoca", le businessman compte parmi les 100 personnes possédant le plus d'influence au sein du sous-continent brésilien.

Le magasin familial est baptisé Pão de Açúcar, le nom s’inspire du célèbre Pain de Sucre à Rio. À la fin des années 50, le père d’Abilio Diniz comprend que le commerce trouvera son avenir avec les grandes surfaces et le libre service. La boutique de son père est à l’origine du Groupe Pão de Açúcar (GPA). C'est sur un boulevard fréquenté de la ville de São Paulo que le père d’Abilio Diniz ouvre sa toute première boulangerie.

Des difficultés qui modèlent le caractère d’Abilio Diniz

A la fin des années 1990, le groupe Pão de Açúcar instaure des relations financières et commerciales avec le groupe tricolore Casino. Abilio Diniz met en place un plan de sauvegarde draconien permettant de préserver le Grupo Pão de Açúcar, qui cède son activité dans la péninsule lusitanienne, ferme 1/3 de ses grandes surfaces et licencie vingt mille collaborateurs. En 1995, Abilio Diniz ouvre son groupe aux investisseurs. Il entame alors une période d’acquisitions et le groupe devient le numéro un de la distribution dans le pays.

Le retour sur le marché de la distribution brésilienne

Depuis son départ du groupe Pão de Açúcar, Abilio Diniz s'occupe de Brasil Foods et recherche de nouveaux investissements. La participation dans le capital de Carrefour Brésil est portée à 12% mi-2015. A travers Peninsula, l'homme d'affaires siège de ce fait au conseil d’administration. En augmentant sa participation dans le capital de Carrefour France à 5,07% des actions, la société d'Abilio Diniz devient le 4e sociétaire du géant.